Les avantages de mettre un ventilateur au plafond été comme hiver

Par Pierre-Jean Alzieu

Mis à jour le 09/06/2024 à 12:09

Installer un ventilateur au plafond peut sembler moins attrayant que d'opter pour un ventilateur sur pied ou un ventilateur de bureau en raison des coûts plus élevés et des contraintes d'installation. Cependant, les avantages d'un ventilateur de plafond sont nombreux et significatifs, tant en été qu'en hiver.

En ce mois de juin, les beaux jours arrivent avec leur lot de chaleur estivale. La montée des températures peut rapidement rendre nos intérieurs inconfortables. L’idée d’installer un ventilateur au plafond peut donc être séduisante. En effet, un ventilateur de plafond ne se contente pas de brasser l’air pour offrir une sensation de fraîcheur en été. Il se révèle également très utile en hiver. Certains modèles sont dotés d’une fonction réversible permettant d’inverser le flux d’air et de faire redescendre la chaleur accumulée au plafond. Il peut donc être utilisé tout au long de l’année pour faire des économies d’énergie.

L’utilité d’un ventilateur au plafond

Ventillateur de plafond : mode été et hiver.
Ventillateur de plafond : mode été et hiver.

Pendant les mois chauds, un ventilateur de plafond permet de rafraîchir l’air ambiant en créant une brise, particulièrement bénéfique lors des périodes de canicule. Le courant d’air généré réduit la sensation de chaleur d’environ 4°c en favorisant l’évaporation de la transpiration.

En extréieur, le ventillateur de pladond doit certifié IP44 : protégé contre l'intrusion de corps solides supérieurs à 1 mm et contre les projections d'eau provenant de toutes les directions.
En extréieur, le ventillateur de pladond doit certifié IP44 : protégé contre l’intrusion de corps solides supérieurs à 1 mm et contre les projections d’eau provenant de toutes les directions.

Pour une installation en exterieur, il est important de choisir un modèle adapté. Optez pour des ventilateurs de plafond conçus pour résister aux projections d’eau et aux poussières afin de garantir leur durabilité.

En hiver, un ventilateur de plafond équipé de la fonction réversible fait circuler l’air chaud qui s’accumule au plafond. L’air chaud est donc redirigée vers le bas de la pièce pour homogénéiser la température intérieure. Il est ainsi possible de réduire la consommation énergétique en améliorant l’efficacité du système de chauffage.

Avantages par rapport à la climatisation

Le ventilateur de plafond offre une solution plus saine et plus économique que la climatisation. Contrairement à la climatisation, qui refroidit l’air de manière artificielle et peut entraîner des problèmes de santé lorsqu’elle est réglée trop froide (rhinites ou sinusites), le ventilateur de plafond génère un courant d’air naturel et donc plus confortable. De plus, les ventilateurs de plafond sont beaucoup moins énergivores que les climatiseurs. Ils consomment entre 25 et 100 fois moins d’énergie. L’installation est également plus simple dans tout type d’habitat, neuf ou ancien, à condition d’avoir une arrivée d’électricité au plafond. Leur coût est bien entendu plus abordable, avec des prix variant de quelques centaines d’euros à 700 euros pour les modèles les plus haut de gamme.

Comment choisir son ventilateur de plafond ?


Pour choisir le bon ventilateur de plafond, il est essentiel de considérer plusieurs critères techniques. Le diamètre des ventilateurs de plafond est crucial pour leur efficacité. Les modèles à pâles varient généralement de 70 à 145 cm de diamètre et sont adaptés pour des pièces de 10 à 37 m². Pour des pièces plus grandes, plusieurs ventilateurs peuvent être installés. Les ventilateurs de plafond comportent entre deux et cinq pales, et leur efficacité dépend davantage de l’inclinaison des pales (entre 6 et 18°) que de leur nombre. Les pales peuvent être en métal, bois ou plastique.

La vitesse de rotation varie selon le modèle, avec des appareils offrant de deux à quatre vitesses, et une rotation minimale d’environ 70 à 90 tours/min et une maximale autour de 200 tours/min. La puissance varie entre 50 et 75 W à pleine puissance et entre 20 et 30 W en puissance réduite.

Ventillateur de plafond sans pâle


Si les pâles vous font peur, il existe certains modèle sans pâle. Exhale en est à son quatrième modèle. L’entreprise utilise une technologie brevetée qui crée un effet Vortex. La marque annonce que sa technologie permet une diffusion de l’air dans toutes les directions. Le moteur fonctionne comme une turbine d’avion inversée, aspirant l’air par le dessous et le redistribuant partout dans la pièce, en été comme en hiver.

Modes de déclenchement et installation

Les ventilateurs de plafond peuvent être déclenchés de différentes manières : par chaînette, par interrupteur ou par télécommande. La chaînette est simple à installer et à utiliser pour changer la vitesse de rotation ou activer la lumière. Le système par interrupteur relie le ventilateur à un régulateur de vitesse ce qui nécessite un déplacement pour le réglage. La télécommande est la méthode la plus moderne et pratique. Elle permet de contrôler le ventilateur à distance, avec ou sans programmateur pour déterminer la durée de fonctionnement.

Précautions d’installation

L’installation d’un ventilateur de plafond nécessite quelques précautions. Il est recommandé de respecter une hauteur minimale d’installation d’au moins 2,50 m pour la sécurité de tous. La hauteur standard de la tige d’installation est d’environ 10 cm, et l’inclinaison des pales ne doit en aucun cas représenter un danger. Pour des plafonds plus bas, on trouve des ventilateurs sans tige. Pour des plafonds plus hauts, des tiges d’extension sont disponibles.

>> Maison : Retrouvez tous nos tests et fiches produits dans notre comparatif 2024

Suivez toute l'actualité de Labo Maison sur Google Actualités.