Les Français face au tri des capsules de café

Par Marco Mosca

Mis à jour le 12/04/2024 à 18:26

L’Alliance pour le Recyclage des Capsules en Aluminium (Arca) vient de publier un sondage instructif sur le comportement des Français face au tri des capsules de café. S'il y a un léger mieux, il y a encore du boulot pour changer les mentalités.

Des capsules Nespresso pour machines à café à dosettes
Des capsules Nespresso pour machines à café à dosettes (c) LaboMaison

Voilà un sondage instructif sur le comportement des Français face au tri des capsules de café. L’Alliance pour le Recyclage des Capsules en Aluminium (Arca) vient de publier une étude réalisée par l’IFOP. L’institut a interrogé 2166 consommateurs de café en capsules aluminium. Ce sondage dresse un portrait des bons et des mauvais élèves du recyclage en France. Rappelons tout de même que l’Arca a été créée par Nespresso, Nestlé et Jacobs Douwe Egberts en France… Ce sont les principaux pourvoyeurs de capsules en aluminium.

Il ressort de ce sondage que 3 consommateurs sur 4 trient leurs capsules en aluminium « au moins de temps en temps ». Ils sont plus de 4 sur 5 à savoir que les capsules en aluminium sont recyclables. On aime la précision du « au moins de temps en temps ». Une fois par semaine, par mois, par an ?… Parmi ceux qui savent que l’on peut les recycler, ils sont 82% à déclarer le faire. C’est 6 points de plus par rapport à 2022. « 68% des 65 ans et plus considèrent ce geste comme un automatisme contre 46 % chez les moins de 35 ans », précise l’étude. Et ils sont encore 17% à dire ne pas vouloir les trier, contre 22% il y a un an.

La poubelle jaune plébiscitée

Le Bac de tri ou poubelle jaune reste la solution numéro 1 pour recycler les capsules en question, à 61%. Les points de collecte arrivent après, à 16% et les déchetteries ensuite, avec 9%. Il faut savoir que 58 centres de tri seulement sont équipés, ce qui correspond à une couverture de 65% des Français selon les données de l’Arca qui veut atteindre une couverture de 75% en 2025 puis 100% « à terme ». là encore, on aime la précision de l’objectif.

L’Arca milite encore pour l’aluminium. C’est « l’un des meilleurs matériaux pour préserver les 900 arômes volatiles du café, de l’humidité, de l’oxygène et de la lumière. De plus, il est recyclable sans perdre ses qualités ». Il existe pourtant des solutions plus écologiques, comme les capsules réutilisables, biodégradables ou compostables ou mieux encore, les machines à café automatiques avec broyeur, qui dispensent l’utilisateur des dosettes, et permettent de faire un meilleur café et moins cher à l’année. Mais ça ne servira pas forcément les intérêts des fondateurs de l’Arca.

Pour en savoir plus, voir notre comparatif des meilleures cafetières expresso avec broyeur.